Aller à l'accueil de Voyager en Laponie

Faire du chien de traineau en Laponie
Faire cette activité : Dans toute la Laponie - En Laponie Suédoise - En Laponie Norvégienne
Dans la ville suivante : Abisko - Alta - Jokkmokk - Jukkasjärvi - Lyngseidet - Tromsø - Øverbygd -


Des Alaskan Husky tels que vous pouvez en voir en Laponie

Faire du chien de traîneau en Laponie...

C'est sans aucun doute l'une des activités phares du tourisme en Laponie.
Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les Huskies ne sont pas préférés lors des courses. Les mushers ont pour habitude de les croiser avec d'autres races afin de les rendre plus résistants et performants.

Ne vous étonnez donc pas si les chiens que vous verrez ne ressemblent pas au Husky (dit Sibérien) comme on a en France.
Vous trouverez plus facilement des Alaskan Huskies, bien plus robuste et taillés pour la performance.

Il existe une multitude d'offre pour faire du chien de traîneau, que vous soyez débutant ou plus avancé, sportif ou pas du tout, vous devriez trouver votre bonheur.



Les différents services proposés...

Avant de commencer, posez-vous la question si vous désirez conduire votre attelage ou être plus confortablement assis dans "le sac à chien", les deux sont possible. Dans le second cas, les sorties sont en général de plus courte durée, entre deux et quatre heures. Vous pouvez aussi privilégier des sorties plus longue d'une journée, deux ou trois jours voir une semaine complète avec repas et logement compris.
Selon les entreprises, vous pouvez choisir de partir seul avec un guide, ou bien en groupe.

La majorité des personnes regardent au dernier moment ce que leur hôtel ou leur tour operator peut proposer. En règle générale les sorties proposées sont de courte durée et assis dans le traîneau. Par conséquent si vous désirez en faire plus, il faut mieux le prévoir avant votre départ.



Conduire un attelage...

Conduire son attelage est très agréable, si votre condition physique vous le permet. Il ne faut pas croire que c'est compliqué et si le terrain est plat ce n'est pas trop fatiguant.
Bien sûr de temps à autre il faut aider les chiens, sinon ils tournent la tête et vous regardent pour vous solliciter... Après quelques heures, une complicité s'installe et si vous avez la chance de pouvoir faire une sortie de plusieurs jours, cette complicité deviendra de plus en plus forte.

Lors du départ les chiens sont euphoriques, ils aboient, courent dans tous le sens le temps de les attacher, gémissent, font leurs besoins et languissent le départ... ils ont la volonté d'y aller (Will to Go), la première fois cela peut surpendre un peu.

Petite anecdote : Lors de notre sortie nous avions oublié de mettre l'ancre à neige sur l'attelage de ma femme, permettant d'ancrer l'attelage dans la neige et éviter qu'il ne parte. Les chiens tout excités de sortir ne pouvaient plus tenir en place... avec un pied sur le marche pied (foot pad) et une main sur le guidon... ma femme s'est retrouvée la tête dans la neige et l'attelage 10 m devant... un bon début en somme, nous n'avons plus oublié l'ancre...

Il y a peu de vocabulaire à apprendre pour être un musher en herbe :

Un attelage est composé de plusieurs chiens qui ont tous leur utilité et un ordre précis. Le premier, le chien de tête ou leader (lead dog), exécutera le plus fidèlement les ordres du musher. Les autres chiens doivent le suivre dans ses directions et ses allures. Il doit donc être intelligent, calme, équilibré, posséder un sens du danger et de la piste.
Il est suivi par les chiens de pointe qui l'aide à faire tourner le tout. Les swing dog ou chiens du centre renforcent l'attelage, et enfin les chiens de barre ou wheel dog placés juste devant le traîneau. Ces derniers sont les plus lourds et les plus forts, ils doivent absorber les secousses du départ du traîneau et fournir le principal effort pour le faire tourner.
Les chiens agissent dans l'attealge comme dans une meute et le musher doit pouvoir contenir ses chiens, l'ordre précis est donc fonction du physique mais aussi du caractère du chien et de sa place dans la meute. D'ailleurs le chien de tête ne signifie pas le chef de meute, ces rôles ne sont généralement pas tenus par le même chien.

Le guide organisera au mieux votre attelage et peut mettre plus ou moins de chiens en fonction de votre poids. Par exemple, ma femme étant "trop légère", le guide a dû enlever l'un des quatre chiens pour qu'ils puissent sentir le traîneau et limiter la vitesse lors des descentes et sur le plat.

Petite anecdote : Notre sortie s'est déroulée avec trois attelages, lors du parcours notre guide contourne un arbre en décrivant un large cercle en disant tranquillement Haw... Haw...
Le second attelage suivant le premier (ce qui facilite grandement la conduite), tourne autour de l'arbre en décrivant un virage bien plus serré... avec un Haw... Haw... un peu plus stressé...
Le troisième attelage... le mien... les chiens, prêts à tout pour suivre, tournent autour de l'arbre en l'effleurant... Et là, tous les Gee... Gee... n'ont pas suffit... je me suis payé l'arbre... je soupconne le guide de s'en être amusé (et nous aussi d'ailleurs :-)


Faire du chien de traineau en Laponie
Faire cette activité : Dans toute la Laponie - En Laponie Suédoise - En Laponie Norvégienne
Dans la ville suivante : Abisko - Alta - Jokkmokk - Jukkasjärvi - Lyngseidet - Tromsø - Øverbygd -




Réagissez à cet article :


Ajoutez votre commentaire :

Votre nom ou pseudo* :
Entrez votre e-mail pour être averti d'une réponse (facultatif et non visible des visiteurs) :

Entrez les chiffres et lettres* :
Captcha
(* champ requis)


Retour en haut du document Descendre d'une page

Design by NH Consulting